Cap d'Agde : Un médecin soupçonné d'avoir vendu de la drogue lors de soirées au camp naturiste

ENQUETE L'homme a été placé en garde à vue, puis sous contrôle judiciaire

N.B.
Un médecin (illustration)
Un médecin (illustration) — Dinendra Haria / Shutters

Un médecin généraliste a été placé sous contrôle judiciaire, le 31 janvier, dans l’Hérault. Le praticien, placé en garde à vue le 29 janvier, à la suite d’une enquête menée par les policiers, est soupçonné d’avoir acheté et revendu des drogues de synthèse à une quinzaine de personnes de son entourage depuis au moins deux ans, indique ce lundi Raphaël Balland, le procureur de la République de Béziers.

Selon le représentant du parquet, plusieurs personnes auraient reconnu se fournir auprès du suspect, « à l’occasion de soirées “festives” organisées par ce médecin dans un logement lui appartenant au camp naturiste du Cap d’Agde ».

Jugé le 22 juin

Près de 19.000 euros ont été saisis sur les comptes bancaires du médecin, et plus de 3.000 euros en espèces lors de perquisitions, ainsi que de la drogue de synthèse et de petites quantités de cocaïne et de cannabis, poursuit Raphaël Balland.

« Tout en en minimisant la quantité évaluée par les enquêteurs, le médecin a reconnu devant les enquêteurs avoir acheté et revendu des produits stupéfiants pour “dépanner” des personnes de son entourage, en particulier dans le cadre des soirées “festives” qu’il organisait », indique le procureur. Le suspect sera jugé le 22 juin par le tribunal correctionnel des chefs d’acquisition, détention, cession et usage de produits stupéfiants.