Lyon : La dispute sur les réseaux sociaux se termine par des échanges de coups de feu

VIOLENCE Deux personnes ont été légèrement blessées à la suite de tirs de pistolet à grenaille

L.M.
— 
Un policier. (Illustration)
Un policier. (Illustration) — Eric Beracassat/SIPA

Tout a commencé sur le réseau social Snapchat lundi dernier. Une douzaine de jeunes de 15 ans s’insultent et proposent de se retrouver pour en découdre. Le rendez-vous a lieu dans la foulée aux pieds du parc du château à Saint-Priest, près de de Lyon.

Selon les informations du Progrès, une bagarre éclate entre deux garçons qui commencent par échanger des coups de poing. Jusqu’à ce que l’un d’eux sorte un pistolet à grenaille et tire plusieurs fois. Son adversaire direct est touché à la jambe par trois plombs, tandis qu’une jeune fille, qui assistait à la scène en tant que spectatrice, a aussi été atteinte par un plomb.

Deux suspects déférés devant le parquet

A la suite de ces coups de feu, la bande de jeunes se disperse, obligeant les forces de l'ordre à se lancer dans une course-poursuite pour retrouver le détenteur du pistolet.

Une fois rattrapé, le suspect a été placé immédiatement en garde à vue, tout comme l’ensemble de ses camarades. La victime des coups de feu a été relâchée par les policiers juste après avoir été entendue, comme la majorité de la bande.

Seuls deux adolescents, l’auteur des tirs et un individu qui avait filmé la scène, devaient être déférés ce mercredi devant le juge pour enfants pour des faits de violence aggravées par deux circonstances : l’arme et la réunion. La famille de la jeune fille blessée a également porté plainte contre le tireur présumé.