Morbihan : Une femme retrouvée morte, le visage dévoré par ses chiens

FAITS DIVERS La découverte a été faite par un agent recenseur

C.A.

— 

Illustration d'une voiture de gendarmerie.
Illustration d'une voiture de gendarmerie. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Un drame de la solitude​. Mardi, le corps sans vie d’une femme d’une soixantaine d’années a été découvert à son domicile à Ménéac, dans le Morbihan, à deux pas de la frontière avec les Côtes-d’Armor. D’après les enquêteurs, la victime avait la tête mutilée, ses chiens ayant dévoré une partie de son visage, rapporte Ouest-France.

C’est un agent recenseur qui a alerté les gendarmes. Venu frapper à la porte de la maison, l’agent avait trouvé porte close mais s’était inquiété d’entendre du bruit à l’intérieur. D’après les informations du site Actu.fr, la victime était morte depuis plusieurs jours. Les enquêteurs écartent la piste criminelle et privilégient l’hypothèse d’une mort naturelle.

La femme vivait avec une dizaine de chiens. Ces derniers ont été pris en charge et placés dans un chenil.