Perpignan : Un épicier accusé de cacher de la drogue dans des boîtes de conserve à double fond

ENQUETE Cannabis et cocaïne auraient été retrouvés par les policiers

N.B.

— 

Des boîtes de conserve (illustration)
Des boîtes de conserve (illustration) — CLOSON/ISOPIX/SIPA

Un épicier de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, est soupçonné de s’être livré à un trafic de drogue, indiquent les services de police du département. Le commerçant est notamment accusé d’avoir dissimulé sa marchandise illégale dans des boîtes de conserve à double fond.

C’est dans le cadre d’une opération de contrôle des commerces, menée le 21 janvier, que l’attention des policiers s’est portée sur une petite épicerie de quartier : ils auraient surpris le gérant du magasin, et deux « clients », « attablés dans l’arrière-boutique en train de fumer un joint », soulignent les services de police.

Cannabis et cocaïne

Le chien des policiers aurait permis de détecter la présence de stupéfiants et d’argent en espèces. « Étaient ainsi découverts, astucieusement dissimulés dans des boîtes de conserve à double fond, 296 grammes d’herbe de cannabis, 243 grammes de résine de cannabis, 12 grammes de cocaïne, le tout conditionné en doses individuelles, ainsi que 1.500 euros », poursuivent les policiers.

Les mis en cause ont été interpellés, et l’épicerie perquisitionnée. L’un d’eux a été mis hors de cause. Une enquête a été ouverte. Le gérant de l’épicerie, défavorablement connu des services de police, ainsi qu’un « acolyte », devront répondre des faits qui leur sont reprochés devant le tribunal correctionnel de Perpignan, le 30 avril prochain.