« C’est une spécialité de Marseille… » Des voleurs de carte bleue interpellés en Italie

BANDITISME Les policiers français et leurs homologues italiens ont arrêtés six hommes suspectés d'avoir volé plus d'une centaine de carte bleue dans le nord de l'Italie

J.S.-M.

— 

Ces voleurs de carte bleue détournaient l'attention de leurs victimes aux distributeurs automatiques. (photo d'illustration)
Ces voleurs de carte bleue détournaient l'attention de leurs victimes aux distributeurs automatiques. (photo d'illustration) — SIPA

Six voleurs de carte bleue ont été arrêtés lundi et mardi dernier en Italie et seront jugés prochainement à Marseille, a-t-on appris ce lundi auprès du parquet de Marseille. Une « équipe commune d’enquête » entre la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône et la police italienne a permis d’interpeller ces « dabeurs » présumés, des hommes qui volaient par la ruse des cartes bleues dans des distributeurs de billets de la région touristique d’Imperia, dans le nord de l’Italie​.

Plus de 46.000 euros et deux montres Rolex ont été saisis chez les suspects. Le préjudice total de leurs escroqueries est estimé à plus de 65.000 euros. Entre 100 et 120 faits ont été commis en Italie par ces équipes de malfaiteurs, domiciliés à Marseille. « Le DAB, c’est une spécialité marseillaise », note le procureur adjoint André Ribes.

« Pas de frontières pour la lutte contre les délits »

« C’est la première fois qu’on travaille avec un pays étranger pour de la moyenne délinquance, en dessous de la grande criminalité donc », indique David Brugère, commissaire divisionnaire, chef de la Sûreté départementale. « Il n’y a pas de frontières pour les délits, il n’y a donc pas de frontières pour la lutte contre les délits, qu’il s’agisse de crime organisé comme de criminalité ordinaire », conclut Giuseppe Lodeserto, chef de la Squadra Mobile d’Imperia.