Policier tué près de Lyon : Le conducteur présumé mis en examen pour homicide volontaire

ENQUETE Le suspect a reconnu être le conducteur du véhicule mais a nié avoir délibérément renversé le fonctionnaire de police

C.G.

— 

L'hommage rendu à Franck Labois.
L'hommage rendu à Franck Labois. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le conducteur, soupçonné d’avoir mortellement et volontairement percuté un policier lors d’une intervention, a été mis en examen pour « homicide volontaire », apprend-on ce lundi auprès du parquet de Lyon. L’homme était placé en garde à vue depuis jeudi dernier avant d’être déféré ce jour devant le juge d’instruction en charge de cette affaire.

« Il reconnaît avoir été le conducteur du véhicule qui a percuté le policier. Il nie en revanche avoir eu l’intention de le tuer », précise Nicolas Jacquet, le procureur de la République de Lyon, ajoutant qu'il a été placé en détention provisoire.

Le policier, Franck Labois, âgé de 45 ans, est décédé le 13 janvier des suites de ses blessures. Deux jours plus tôt, il avait été renversé par le conducteur d'un fourgon lors d’une opération menée à Bron, dans la banlieue de Lyon, dans le cadre d’une enquête pour vols de fret et vols à main armée. Un premier suspect, âgé de 15 ans, a été mis en examen pour « vol suivi de violences ayant entraîné la mort ».