Béziers : Rivaux en amour, ils sont poursuivis pour s’être affrontés sur le parking d’une école

FAITS DIVERS Ils seront jugés en juin prochain par le tribunal correctionnel

N.B.

— 

Un agent de police (illustration).
Un agent de police (illustration). — C. Girardon / 20 Minutes

Deux hommes, poursuivis pour des violences commises à proximité d’un établissement scolaire, seront jugés par le tribunal correctionnel de Béziers le 24 juin prochain.

Jeudi, les policiers sont intervenus à l’école maternelle Jaurès, à Béziers, à proximité de laquelle un homme de 46 ans, un parent d’élève, « affirmait avoir été menacé avec une arme de poing par un inconnu alcoolisé alors qu’il venait de déposer son enfant à l’école », raconte Raphaël Balland, procureur de la République. Il a confié s’être défendu en frappant son adversaire d’un coup de poing au visage.

Aucune arme à feu n’a été retrouvée

Les policiers ont interpellé peu de temps après le suspect, âgé de 44 ans, qui venait de se présenter à l’hôpital pour être soigné d’une facture du nez. Après un passage en cellule de dégrisement, ce quadragénaire a expliqué connaître son adversaire du matin, « car ils avaient été les compagnons de la même femme et qu’ils étaient en conflit depuis lors », poursuit le représentant du parquet. Il a nié, cependant, avoir été en possession d’une arme à feu, « affirmant l’avoir seulement menacé avec un objet métallique après avoir reçu un coup de caillou dans le visage ». Aucune arme à feu n’a été retrouvée.

De son côté, son adversaire a maintenu sa version lors de son audition par les policiers, en affirmant ne pas avoir reconnu son rival au moment de l’altercation. Tous deux sont déjà connus de la justice, dans le cadre de plusieurs condamnations.

A noter, selon le procureur de la République de Béziers, les faits n’ont pas été commis à l’intérieur de l’enceinte scolaire mais sur le parking administratif adjacent.