Bas-Rhin : Le coordinateur d'un centre d'accueil de réfugiés menacé de mort à son domicile

FAITS DIVERS Ce serait la première fois que le domicile d'un particulier est directement visé par des tags haineux dans le Bas-Rhin

N.W.

— 

Le dos d'un gendarme français. (illustration)
Le dos d'un gendarme français. (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Des tags menaçant de mort un salarié d’une association qui organise l’accueil de réfugiés ont été découverts jeudi 16 janvier, à Otterswiller, dans le Bas-Rhin.

Les tags menacent directement ce salarié, ainsi que sa famille. Deux croix gammées ont également été peintes sur le mur de la maison, rapportent Les Dernières Nouvelles.

Une enquête a été ouverte

Le quotidien note que c’est la première fois, dans le Bas-Rhin, que le domicile d’un particulier est directement visé par des tags haineux. Jusqu’à présent ces inscriptions visaient soit les domiciles des élus, soit des bâtiments publics. En deux ans, une trentaine de faits à caractère antisémite ou anti-migrants ont été relevés dans le département.

La Section de recherche de Strasbourg spécialisée dans l’identification des auteurs de tags haineux, a ouvert une enquête, indique le quotidien régional.