Bretagne : L’ancien chef d’orchestre du bagad d’Auray mis en examen pour viols

PLAINTES Trois jeunes femmes ont porté plainte contre Loïc Le Cotillec

Jérôme Gicquel

— 

Le sort de ces jeunes est entre les mains de la justice (illustration).
Le sort de ces jeunes est entre les mains de la justice (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • L’ancien chef d’orchestre du bagad d’Auray a été mis en examen pour viols et harcèlement et placé en détention provisoire fin octobre.
  • Trois jeunes femmes ont porté plainte contre lui.
  • Qualifié de virtuose de la musique bretonne, Loïc Le Cotillec, 24 ans, avait pris les rênes du bagad d’Auray, l’un des plus renommés en Bretagne, en 2014.

Il est incarcéré à la maison d’arrêt de Rennes-Vezin depuis le 25 octobre. Ancien penn-soner, l’équivalent du chef d’orchestre, du bagad d’Auray (Morbihan​), Loïc Le Cotillec a été mis en examen « pour viol aggravé et harcèlement », a indiqué son avocat maître Frédéric Birrien à 20 Minutes, confirmant des informations du Monde et duTélégramme

Trois jeunes femmes, toutes majeures et évoluant pour certaines dans le milieu de la musique, ont déposé plainte. Pour l'une d'entre elles,  il a été retenu la circonstance aggravante « par personne ayant autorité », a précisé le procureur de la République de Rennes. Ce dernier a également souligné que « trois autres noms de jeunes femmes victimes potentielles ont été évoqués lors de l’enquête préliminaire, mais elles n’ont pas donné suite aux convocations de l’enquêteur ou ne souhaitent pas déposer plainte ».

Les faits se seraient déroulés entre les mois de mai et septembre 2019. Ayant eu vent des rumeurs à l’encontre de son jeune chef d’orchestre, âgé de 24 ans, le bagad d’Auray, l’un des plus renommés en Bretagne, avait décidé dès le 27 septembre de mettre fin à sa collaboration. « Dès que nous avons eu connaissance des faits, nous avons décidé de réagir rapidement », précise Damien Moulin, président de l’association Kevrenn Alré, évoquant « un comportement incompatible » avec l’exercice de ses fonctions.

Son avocat évoque « des relations avec des petites amies »

Qualifié de virtuose de la musique bretonne, Loïc Le Cotillec avait pris la tête du bagad d’Auray en 2014, âgé seulement de 19 ans. A sa tête, le bagad avait poursuivi sa belle réussite, décrochant notamment la troisième place au championnat national des bagadou en 2017. « Au niveau musical, c’est un virtuose, quelqu’un de très jeune avec des compétences extraordinaires », confirme Damien Moulin. « Mais maintenant il faut qu’il assume les conséquences de ses actes », ajoute le président, qui a porté plainte pour « atteinte à l’image » de son association.

« Mon client collabore et collaborera avec les services enquêteurs. Ce sont des relations qu’il avait avec des petites amies, et peut-être qu’il y a eu des comportements inadaptés. Il va falloir se poser des questions », indique son avocat Maître Birrien.