Toulouse : Un jeune soupçonné d'avoir profané une église interpellé par le GIGN

FAITS DIVERS L’intervention a eu lieu dans le quartier de Borderouge, à Toulouse, mardi matin

H.M.

— 

GIGN - Illustration.
GIGN - Illustration. — Christophe Ena/AP/SIPA

L’intervention très matinale n’est pas passée inaperçue dans ce quartier du nord de Toulouse. Selon La Dépêche du Midi, mardi, une dizaine d’hommes du GIGN, appuyés par des enquêteurs de la section de recherche Toulouse-Saint-Michel, se sont déployés à l’aube à Borderouge avec en point de mire un appartement qu’ils ont ouvert à coups de bélier. Son occupant, un jeune d’une vingtaine d’années, a été interpellé sans difficultés.

Toujours selon le quotidien régional, il doit ce réveil mouvementé aux soupçons qui pèsent sur lui dans l’enquête sur la profanation de l’église de Launaguet, une commune jouxtant Borderouge. Des écritures coraniques y ont été découvertes sur les murs ces derniers mois. Le jeune a été placé en garde à vue pour être interrogé sur son éventuelle participation aux faits.