Strasbourg : Victime de violences, elle lance un appel au secours sur Snapchat, la police intervient

FAITS DIVERS La police est intervenue dans la nuit de lundi à mardi à Strasbourg après qu'une femme victime de violence a donné l'alerte sur Snapchat

Nils Wilcke

— 

La jeune femme victime de violences a lancé un appel au secours sur Snapchat. Illustration.
La jeune femme victime de violences a lancé un appel au secours sur Snapchat. Illustration. — S. Salom-Gomis / Sipa
  • Un homme soupçonné de violences sur une jeune femme a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi dans la capitale alsacienne.
  • La police est intervenue après que l'alerte a été donnée sur Snapchat.
  • Le mis en cause est pour l'heure toujours en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale du Bas-Rhin, selon nos informations. 

A Strasbourg, la mobilisation sur les réseaux sociaux a peut-être évité un drame. Un homme soupçonné de violences sur une jeune femme a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi dans la capitale alsacienne. La police est intervenue après que l’alerte a été donnée sur Snapchat.

Sur la capture vidéo d’un Snap, on entend clairement la jeune femme, terrorisée, appeler à l’aide. « Je t’en supplie, appelle la police, il est en train de me frapper parce que je lui demande de dégager de chez moi », implore-t-elle. La police, prévenue à 4h50 du matin par des appels au 17, précise qu’elle est intervenue au domicile, de la jeune femme, situé dans le secteur de Neudorf sud, dix minutes plus tard. « Dès que j'ai reçu ses messages, j'ai prévenu des amis et j'ai appelé les policiers », confirme une amie de la victime, qui a posté leurs échanges sur Twitter.

Coups de poing, coups de pied et crachats

« La victime a subi des coups de poing, des coups de pied et des crachats », indique à 20 Minutes une source policière. Le mis en cause, âgé de 20 ans, a été rapidement arrêté dans la rue à partir du signalement donné par la victime. En état d’ivresse au moment de son interpellation, il est pour l’heure toujours en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale du Bas-Rhin, selon nos informations.

La jeune femme, âgée de 19 ans est très choquée par ce qu’elle a subi. Elle doit voir un médecin légiste pour faire constater ses blessures et établir le nombre de jours d’ITT. Ce sera ensuite à la procureure de la République de Strasbourg de décider d’éventuelles poursuites.