Lyon : La police tire à de multiples reprises pour stopper un conducteur dangereux, une enquête administrative ouverte

VIOLENCES L’interpellation d’un automobiliste contrôlé dans la nuit de samedi à dimanche vers Lyon a été particulièrement difficile et dangereuse

Elisa Frisullo

— 

Illustration police
Illustration police — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Sur le véhicule du fugitif, une dizaine d’impacts de balles a été retrouvée. Dans la nuit de samedi à dimanche, un automobiliste de 33 ans a fini par être maîtrisé par les hommes du commissariat de Givors après une interpellation plus que mouvementée.

Vers 2h35 cette nuit-là, l’homme a été repéré par les fonctionnaires à la sortie d’une boîte de nuit de Ternay, au sud de Lyon. L’automobiliste a refusé de se soumettre au contrôle de police et a pris la fuite à vive allure. Au moment de s’engager sur l'A7, à contresens au niveau de Saint-Fons, la voiture du suspect de 33 ans vivant à Vénissieux a été immobilisée. Les policiers sont alors descendus de leur véhicule pour l’interpeller mais le conducteur aurait enclenché une marche avant, se dirigeant en direction des policiers.

Un fonctionnaire a esquivé de justesse la voiture du fuyard tandis qu’un autre policier, également sur la trajectoire du suspect, a fait usage de son arme de service pour le stopper, apprend-on ce mardi de la police lyonnaise. Deux autres hommes ont également tiré sur le véhicule du Vénissian pour le forcer à s’arrêter. «Une dizaine d’impacts ont été relevés sur le capot du véhicule», ajoute la sûreté départementale.

Policiers et suspects blessés

Contraint de s’arrêter le suspect s'est alors débattu lors de son interpellation, blessant trois hommes à la main selon la police. L’automobiliste, légèrement blessé à l’arcade sourcilière, a partiellement reconnu les faits lors de sa garde à vue mais a nié avoir foncé sur les policiers à pied. Il aurait indiqué, lors de son audition, avoir tenté de se soustraire au contrôle car il roulait sans permis, en étant alcoolisé et en possession d’une petite quantité de résine de cannabis.

Présenté au parquet de Lyon lundi, le suspect a été mis en examen et écroué. Une enquête a également été ouverte au sein de la direction départementale de la sécurité publique du Rhône (DDSP) concernant l’usage des armes par les fonctionnaires de police, souligne encore la sûreté.