Bouches-du-Rhône : Une enquête ouverte après l’abandon de deux lionceaux le 31 décembre

ANIMAUX Le parquet d’Aix-en-Provence a ouvert une enquête après l’abandon de deux lionceaux le 31 décembre dernier dans les Bouches-du-Rhône

A.M.

— 

Un lionceau récupéré par 30 millions d'amis.
Un lionceau récupéré par 30 millions d'amis. — 30 millions d'amis

Un phénomène qui a tendance à se développer. Le parquet d’Aix-en-Provence a ouvert une enquête pour abandon d' animaux​ et détention d’animaux protégés par la convention de Washington indique à 20 Minutes le vice-procureur Fabrice Karcenty, après une information de France 3. Le 31 décembre dernier, des employés du parc Roaar, à Trets, dans les Bouches-du-Rhône, ont découvert deux cages à chat dans lesquels se trouvaient deux lionceaux âgés de quatre à cinq mois.

Gardés et soignés pendant quelques jours à Trets, les animaux ont finalement été confiés à l’association Tonga Terre d’accueil, dans le département du Rhône. Alerté par la fondation 30 Millions d’amis, Fabrice Karcenty, référent pour les contentieux liés aux animaux, a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire. « Deux aspects sont particulièrement inquiétants. Il y a eu deux saisies en l’espace d’une grosse année, et la problématique de diffusion sur les réseaux sociaux de mise en scène avec ces animaux, et des propositions d’achats », confie-t-il à 20 Minutes.