Loire-Atlantique : Douze mois de prison pour avoir agressé un pompier le soir du réveillon

FAITS DIVERS Un homme victime d'un accident de la route, entièrement nu, a insulté des pompiers puis leur a jeté des projectiles

Frédéric Brenon

— 

Nantes le 11/01/2012 Intervention de pompiers
Nantes le 11/01/2012 Intervention de pompiers — © Fabrice ELSNER

L’affaire illustre les agressions auxquelles les pompiers sont de plus en plus confrontées. Dans la nuit du 1er janvier, peu de temps après les douze coups de minuit synonymes de passage à l’année 2020, les soldats du feu de Loire-Atlantique ont été appelés pour secourir un homme victime d’une sortie de route dans le secteur de Châteaubriant, a-t-on appris lundi.

Celui-ci avait perdu le contrôle de son véhicule et percuté violemment un fossé. Mais, dès l’arrivée des pompiers, il leur a adressé une flopée d’insultes suivie de jets de cailloux. Sans compter qu’il s’était entièrement déshabillé ! Les analyses sanguines révélèrent qu’il était sous l’effet d’un mélange de médicament et d’alcool.

Directement en prison

Jugé par le tribunal correctionnel de Nantes dès le 2 janvier, l’agresseur, récidiviste sur une partie des faits qui lui sont reprochés, a été condamné à douze mois de prison, dont sept mois ferme. Il s’est excusé avant d’être incarcéré. « Les élus du conseil d’administration ainsi que la direction du SDIS 44 soutiennent leur personnel face à ces actes intolérables qu’ils condamnent fermement », rapportent les pompiers de Loire-Atlantique.

Depuis début novembre, les pompiers de Loire-Atlantique disposent, comme dix autres départements français, de caméras-piétons pour leurs interventions. L’expérimentation, qui doit durer deux ans et demi, a pour but de dissuader les agresseurs et de faciliter le travail de la justice en cas de passage à l’acte.