Béziers : Deux mois après l’incendie criminel d’une école, les élèves ont fait leur rentrée dans des locaux provisoires

ECOLE L’école, ravagée par les flammes, devra être démolie

N.B.

— 

L'école des Tamaris, incendiée à Béziers
L'école des Tamaris, incendiée à Béziers — LODI Franck/SIPA

Ce lundi matin, deux mois après l'incendie criminel de l'école des Tamaris, à Béziers, dans l’Hérault, les 250 élèves, jusqu’ici répartis dans d’autres groupes scolaires, ont fait leur rentrée dans des locaux provisoires, aménagés par la ville.

Dans la nuit du 31 octobre, le soir d’Halloween, cet établissement avait été ravagé par les flammes, dans le quartier de la Devèze. L’enquête est toujours en cours : le 3 novembre, un adolescent, âgé de 15 ans, avait été mis en examen.

La rentrée dans les nouveaux bâtiments prévue pour 2021

Ce mineur, connu de la justice, est notamment poursuivi pour « destruction en bande organisée » et « violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique », avait indiqué le procureur de la République, Raphaël Balland. Il « a reconnu avoir été présent sur les lieux de ces incendies, mais il a affirmé ne pas y avoir directement participé ».

Compte tenu de l’étendue des dégâts, l’école sera détruite. La rentrée dans les nouveaux bâtiments de l’établissement se fera en septembre 2021, indique la ville.