Perpignan : Un refuge pour animaux incendié pour la deuxième fois en trois mois

FAITS DIVERS Trois départs de feu ont été recensés dans la nuit du 28 au 29 décembre. Aucun animal n’a été touché, mais sept bâtiments ont été détruits

Jérôme Diesnis
— 
Une voiture de gendarmerie. Illustration.
Une voiture de gendarmerie. Illustration. — F. Lodi - Sipa

Un refuge abritant des animaux abritant des animaux abandonnés ou maltraités à Argelès-sur-Mer, près de Perpignan, a été victime d’un second incendie pour la seconde fois en l’espace de trois mois. Le bâtiment utilisé par l’association Cœur Sauvage avait déjà été incendié une première fois dans la nuit du 10 au 11 septembre et plusieurs bâtiments détruits.

Dans la nuit du 28 au 29 décembre, de nouveau, trois nouveaux départs de feu ont été recensés, ne laissant aucun doute sur le caractère criminel de l’incendie. Les salariés n’étaient pas présents sur les lieux au moment de l’incendie.

« Des frais considérables »

Aucun des animaux n’a été touché. En revanche, sept bâtiments ont été réduits en cendres.

« Les frais sont considérables, évoquent les membres de l’association sur les réseaux sociaux. L’équipe de cœur sauvage va se concerter dans les jours suivants pour prendre les décisions devant l’ampleur des dégâts. » Une plainte contre X a été déposée à la gendarmerie.