Seine-Maritime : Le tireur retranché dans un restaurant devait de l’argent à sa victime

ENQUÊTE Le forcené se serait donné la mort après avoir tiré sur son bailleur, peu avant l'intervention du GIGN  

20 Minutes avec agence

— 

Illustration gendarmerie.
Illustration gendarmerie. — ALLILI MOURAD/SIPA

On en sait un peu plus sur le drame qui s’est joué cette semaine au Tréport (Seine-Maritime). Dans la nuit du mercredi au jeudi, un restaurateur  s’était retranché, armé d’une carabine, dans un restaurant sur le port. L’homme venait de tirer sur le patron du restaurant, qui était aussi son bailleur.

Le forcené, retrouvé mort jeudi matin, se serait suicidé. La victime, touchée à la main et au flanc droit, a été hospitalisée à Rouen. Ce jeudi, le procureur de la République de Dieppe a donné quelques précisions sur l’affaire lors d’une conférence de presse, rapporte L’Informateur d’Eu.

Menacé d’expulsion, le forcené se serait suicidé

La victime, un homme de 72 ans, est hors de danger. « Le pronostic vital n’a jamais été engagé, a précisé le procureur. Mais une éventuelle amputation du bras pourrait être envisagée. » Des examens médicaux doivent être pratiqués.

Selon les premières constatations, le forcené se serait donné la mort vers 4 h du matin. Son corps a été découvert au matin par le GIGN, le canon de l’arme en direction de sa tête. L’homme gérait un restaurant appartenant à la victime. Son bail avait été résilié fin novembre et il avait reçu un ordre d’expulsion sous huit jours. Selon le procureur, la tentative d’ homicide serait directement liée à cette situation, en lien avec « des impayés de loyer ».