Landes : Soupçonné d'une agression à l'acide, il se donne la mort en prison

FAITS DIVERS Mis en examen pour tentative d'assassinat sur une collègue de travail à Laurède le 18 octobre, le suspect a été retrouvé pendu en prison dans la nuit de mercredi à jeudi

J.R.

— 

Un couloir de prison (illustration)
Un couloir de prison (illustration) — UGO AMEZ/SIPA

Il était le principal suspect de l’agression à l’acide sur sa collègue de travail à Laurède, dans les Landes. Fabien Touchot, 54 ans, avait été placé le 13 décembre dernier en détention provisoire au centre pénitentiaire Pémégnan, à Mont-de-Marsan.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, il a été retrouvé pendu dans sa cellule, rapporte Sud-Ouest. Il a utilisé un pantalon de jogging, accroché aux barreaux de sa fenêtre, pour se donner la mort.

Autopsie dans les prochains jours

Le quinquagénaire, qui avait subi avant son incarcération un examen médical et psychiatrique, était décrit par le juge d’instruction comme un homme froid et à l’attitude détachée quant aux faits qui lui sont reprochés. Le procureur de la République de Mont-de-Marsan a demandé une enquête de recherche des causes de la mort. L’autopsie sera réalisée dans les prochains jours à l’Institut médico-légal de Bordeaux.

L’homme était mis en examen pour tentative d’assassinat sur une collègue de travail de la boulangerie de Laurède, où ils travaillaient tous les deux. La victime, âgée de 65 ans, avait été attaquée le 18 octobre par-derrière, par un homme qui lui avait plaqué sur son visage un linge imprégné de produits corrosifs, dont de l’acide. Elle avait été gravement brûlée et gardera des séquelles de l’agression.

Les enquêteurs avaient ciblé Fabien Touchot grâce au numéro des bouteilles retrouvées sur place, qu’il aurait achetées dans un magasin.