Rennes : Un homme tente de mettre fin à ses jours au centre de rétention

FAITS DIVERS Selon la Cimade, le pronostic vital de la victime est engagé

J.G.

— 

Illustration du centre de rétention administrative de Saint-Jacques-de-la-Lande.
Illustration du centre de rétention administrative de Saint-Jacques-de-la-Lande. — CYRIL FOLLIOT / AFP

Les pompiers sont intervenus ce jeudi matin au centre de rétention administrative de Saint-Jacques-de-la-Lande près de Rennes pour prendre en charge un homme qui tenté de mettre fin à ces jours. Agé de 35 ans et de nationalité roumaine, l’individu se serait pendu dans sa cellule, selon la Cimade. « Son pronostic vital est engagé, avec le risque de graves séquelles s’il survit », indique l’association, qui précise que l’homme avait été interpellé mercredi dans le Morbihan avant de rejoindre le centre de rétention administrative dans la soirée.

Selon la Cimade, deux autres étrangers ont tenté de mettre fin à leurs jours en décembre au centre de rétention du Mesnil Amelot près de Paris et à celui de Toulouse. « Au-delà de ces situations dramatiques et inacceptables, la politique du gouvernement conduit à une violence institutionnelle dans l’ensemble des CRA », s’indigne l’association dans un communiqué.