Gers : Une nonagénaire retrouvée morte dans un cimetière, son fils en garde à vue

FAITS DIVERS En grande partie dénudée, elle avait été placée sur la tombe de son mari

20 Minutes avec AFP

— 

Un agent de police (illustration).
Un agent de police (illustration). — C. Girardon / 20 Minutes

Une femme de 90 ans, en grande partie dénudée, a été découverte morte dans un cimetière à Estramiac (Gers), et son fils a été placé dimanche en garde à vue, a indiqué la procureure Charlotte Beluet.

C’est un homme venu déposer des fleurs au cimetière qui a donné l’alerte samedi, vers 18 h. « Elle était allongée sur le dos, sur une pierre tombale, le torse entièrement dénudé, et le pantalon de pyjama au niveau des genoux », a détaillé Charlotte Beluet.

« Les causes de sa mort n’ont pas encore été identifiées (…) mais le médecin légiste qui est arrivé sur place le soir même a pu constater un certain nombre de blessures ante mortem, des fractures costales qui pourraient être post mortem, et une légère plaie à la tête », a ajouté la procureure. L’autopsie aura lieu lundi.

Placée sur la tombe de son mari

Les enquêteurs de la gendarmerie de la brigade de recherche d’Auch, épaulés par ceux de la section de recherche de Toulouse, ont pu identifier la femme, une résidente de la commune de Saint-Clar, à quelque 10 km d’Estramiac. C’est sur la tombe de son défunt mari qu’elle avait été placée.

Son fils, qui vivait avec elle, a été interpellé dimanche à son domicile et placé en garde à vue pour « homicide sur ascendant », une qualification « susceptible d’évoluer en fonction des résultats de l’autopsie », a souligné la procureure. « Selon ses premières déclarations, il affirme avoir trouvé sa mère morte et, ne sachant que faire, l’avoir transporté jusqu’au cimetière », précise la procureure.