Strasbourg : Des étudiants agressés par un groupuscule d'extrême droite

VIOLENCES Une jeune femme a été blessée

F.B.

— 

Des étudiants (Illustration).
Des étudiants (Illustration). — G.Varela/20 Minutes

Des victimes choquées et une jeune femme blessée. Ce jeudi, un groupe d’une quinzaine de militants d’extrême droite, se réclamant de l’Action française, s’en est pris violemment à des étudiants et à des militants syndicaux. Cagoulés pour la plupart, ils avaient pour objectif de lever par la force le blocus du bâtiment Le Patio, à l’université de Strasbourg. Une action que n’a pas tardé à revendiquer le responsable d’Action française Strasbourg par le biais d’un communiqué de presse.

L’intersyndicale de l’université de Strasbourg dénonce « une agression inadmissible, en particulier dans un contexte où les exactions de l’extrême droite se multiplient par des tages antisémites ou par des agressions physiques ». Et appelle le président de l’établissement, Michel Deneken, à condamner avec fermeté et « sans ambiguïté » les auteurs de ces violences. « Nous lui demandons instamment d’engager toutes les démarches administratives et judiciaires utiles, poursuit l’indersyndicale. Elles seules permettront d’établir les faits, de sanctionner les auteurs de cette agression et de prévenir que de tels actes ne se reproduisent dans notre université. »