Cantal : Une statue de la Vierge volée dans une église restituée quinze ans plus tard par Colissimo

BELLE SURPRISE La statue disparue a été retournée au maire de la commune par Colissimo, soigneusement protégée par de la mousse

20 Minutes avec agence

— 

Illustration dans une église.
Illustration dans une église. — E. Frisullo / 20 Minutes

A quelques jours de Noël, les habitants du petit village de Fridefont (Cantal) ont eu droit à un cadeau inattendu. La statue d’une Vierge noire, dérobée quinze ans plus tôt dans l’église a finalement été restituée, rapporte France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

C’est le maire de la commune, Pierre Chassang, qui a eu l’heureuse surprise de recevoir la statue volée à son domicile, dans un Colissimo anonyme. En avril 2001, des voleurs s’étaient introduits dans l’église Saint-Martin en brisant un vitrail. Ils étaient repartis avec plusieurs statues, dont deux la Vierge, un Christ en croix, deux statues de Saints, deux anges sur les fonts baptismaux et la Cène. Un préjudice énorme pour la commune.

Une restitution gardée secrète pendant 3 ans

« C’est un collectionneur qui a sans doute fait le coup », suppose Pierre Chassang, interrogé par France 3. « Un an auparavant les statues avaient été exposées à Paris. C’est là qu’elles ont été repérées. » L’enquête a permis de retrouver la trace de la Vierge à l’enfant langé en Allemagne en 2014. La statue a repris sa place à Fridefont, désormais équipée d’une alarme de sécurité.

A l’automne 2016, nouvelle surprise. Un matin, le maire reçoit un colis de grande taille à son domicile. « J’ai ouvert et j’ai découvert le visage de la Vierge noire, protégé par de la mousse », raconte l’élu. « J’étais drôlement surpris. » L’affaire a été gardée secrète pendant trois ans, pour éviter un nouveau vol. Après avoir été authentifiée par un expert, la statue a retrouvé sa place dans l’église Saint-Martin, là aussi sous la protection d’une alarme.