Brest : Après six heures passées sur un brancard des urgences, un homme de 86 ans décède

SANTE La direction de l’établissement assure que les bonnes pratiques ont été respectées

C.A.

— 

Illustration d'un brancard, ici au sein de l'hôpital de Strasbourg.
Illustration d'un brancard, ici au sein de l'hôpital de Strasbourg. — F. Florin / AFP

Il est mort sur un brancard, après avoir passé six heures allongé aux urgences de Brest (Finistère). Le jeudi 5 décembre, un homme de 86 ans est décédé au sein de l’établissement hospitalier, comme le révèle Le Télégramme.

Le quotidien breton a été alerté par un mail anonyme émanant d’un membre du personnel souhaitant « ne pas se taire face à ce drame ». Contactée par nos confrères, la direction de l’établissement a confirmé le décès mais réfute toute faute.

Le personnel réclame plus de moyens

Les responsables de la Cavale Blanche assurent que « les bonnes pratiques ont été respectées en termes de délai et d’évaluation de l’état de santé » du patient qui souffrait visiblement de « plusieurs pathologies ». D’après le quotidien, la victime aurait cependant tardé à être vue par un médecin.

Les personnels des urgences sont en grève depuis environ neuf mois en France. Ils dénoncent les manques de moyens. Ils réclament également des réouvertures de lits, des recrutements et des augmentations salariales. Les annonces faites par la ministre Agnès Buzyn promettant « 750 millions d’euros » pour les hôpitaux n’ont pas calmé la colère.