Béziers : La coupure de courant volontaire entraîne de très importants dégâts dans une entreprise

MALVEILLANCE Les madeleines qui cuisaient dans un four indutriel d'une quinzaine de mètres de long se sont embrasées avec la chaleur résiduelle, lorsque l'électricité a été coupée

Jérôme Diesnis

— 

La chaleur était encore incandescente à la fin de l'intervention des pompiers.
La chaleur était encore incandescente à la fin de l'intervention des pompiers. — Sdis 34

L’incendie qui a ravagé le four industriel d’une biscuiterie est lié à la coupure de courant qui a touché 33.000 foyers ce jeudi matin à Béziers. « Le four industriel de 15 mètres de long s’est immobilisé exposant les aliments à la chaleur résiduelle. Les madeleines qui se trouvaient dans un tunnel ont pris feu. Les sapeurs-pompiers s’attachent à extraire les aliments en faisant une trouée par les trappes du tunnel », explique le Sdis 34.

Quatre employés ont été légèrement intoxiqués après avoir inhalé de la fumée. Le four industriel est très certainement hors d’usage. « L’entreprise spécialisée doit venir tirer le bilan des éventuels dégâts. Une fois l’intervention des pompiers terminée éteint, la température s’élevait encore à 200°C à l’extérieur du four. Vu l’état des cheminées d’extraction, la température a dû monter à un niveau très élevé à l’intérieur. Il y a également des dégâts électriques », témoigne Magali Arrivé, cogérante de l’entreprise.

« Les employées (une dizaine de personnes) seront à l’arrêt le temps d’avoir une estimation précise de l’étendue des dégâts et que l’on sache si nous pourrons le réparer ou si nous devrons en racheter un autre. On a heureusement une seconde ligne de production qui nécessitera des ajustements si nous ne pouvons plus utiliser ce four utilisé pour la cuisson des madeleines. Mais dans tous les cas, notre activité sera fortement touchée ».

Un acte de malveillance

La coupure de courant a été causée par un acte de malveillance. Une ou plusieurs personnes se seraient introduites dans un poste du réseau de distribution électrique basé à Sauclières. Elles auraient sciemment coupé l’électricité à Béziers et dans plusieurs communes limitrophes. Les autorités soupçonnent des grévistes d’être à l’origine de cette coupure. « Le personnel qui est à l’intérieur de l’entreprise est autant concerné par la réforme des retraites que ceux qui ont coupé l’électricité, regrette Magali Arrivé. Ils vont se retrouver sans travail pendant plusieurs jours parce que certaines personnes ne réfléchissent pas aux conséquences de leurs actes »

Les pompiers par ailleurs ont reçu de nombreux appels de personnes coincées dans les ascenseurs et de patients sous assistance respiratoire, également victimes de ces coupures sauvages.