Var : Un homme mis en cause pour des agressions sur mineures se suicide en prison

FAITS DIVERS Un homme de 30 ans, mis en examen pour des agressions sexuelles sur mineures à Brignoles, s’est suicidé dans sa cellule en prison à La Farlède près de Toulon

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de la prison de la Farlède
Illustration de la prison de la Farlède — Eric Estrade AFP/Archives

Un homme de 30 ans s’est suicidé mercredi après-midi dans sa cellule de la prison de La Farlède, près de Toulon dans le Var, où il était détenu depuis sa mise en examen pour agressions sexuelles sur mineures.

Cet homme, qui a réussi à mettre fin à ses jours par pendaison malgré une surveillance étroite, avait été interpellé le 2 décembre à Marseille, où il se cachait chez un ami, après la diffusion dans la presse d’un portrait-robot consécutif à deux tentatives d’enlèvement et de séquestration sur mineures de moins de 15 ans.

Trahi par son ADN

Ces faits avaient été commis sur la voie publique à Brignoles, dans le Var, fin novembre, a indiqué cette source judiciaire. Il était également mis en cause pour agression sexuelle, ayant notamment tenté de déshabiller l’une de ses victimes lors de la tentative d’enlèvement. L’homme a finalement été trahi par son ADN, un témoin ayant indiqué l’avoir vu, lors de l’une des agressions, jeter une bouteille sur laquelle son identité a ensuite été retrouvée.

Une troisième affaire avait été jointe à son dossier avec une nouvelle mise en examen la semaine dernière par un juge d’instruction de Draguignan pour viol d’une prostituée commis quinze jours avant les agressions à Pourcieux, dans le Var. Ce détenu avait précédemment été condamné à deux ans de prison pour violences conjugales. À l’issue de cette peine, il avait été libéré de prison en juillet dernier. Une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte par le parquet de Toulon.