Montpellier : Une famille victime d’une intoxication au monoxyde de carbone

FAITS DIVERS Les deux enfants du couple présentaient un taux de CO dans le sang de 30%. Les quatre membres de la famille ont été transportés au caisson hyperbare de Perpignan

Jérôme Diesnis

— 

Les victimes ont été traitées au sein du caisson hyperbare de Perpignan (ici celui de Lyon).
Les victimes ont été traitées au sein du caisson hyperbare de Perpignan (ici celui de Lyon). —

Une famille de Montpellier a été victime d’une intoxication au monoxyde de carbone, mercredi. Les sapeurs-pompiers sont intervenus au petit matin afin de secourir quatre personnes. Les deux adultes âgés de 36 et 37 ans, présentaient des taux de monoxyde de carbone dans le sang, respectivement de 17% et 26%. Les deux enfants âgés de 4 et 7 ans, de 30%. Les taux normaux oscillent entre 1 et 4% et jusqu’à 9% pour un fumeur. Au-delà de 50%, il est généralement mortel.

Les quatre membres de la famille ont été transportés au caisson hyperbare de Perpignan. Leurs jours ne sont pas en danger. « On est sur un cas typique qui aurait pu tourner au drame, car le monoxyde de carbone est indolore. Il peut entraîner la mort par asphyxie en se fixant sur le sang à la place de l’oxygène », explique le lieutenant-colonel Jérôme Bonnafoux, des sapeurs-pompiers de l’Hérault.

Le chauffage à l’origine de l’intoxication

Le chauffage est à l’origine de cette intoxication. Il a été arrêté et les locaux ventilés. « Il est important de faire vérifier les installations de chauffage à combustion par les professionnels agréés et ne pas obstruer les grilles d’aération permettant le recyclage de l’air ambiant », reprend le responsable de la communication du Sdis 34.