Orne : Treize animaux détenus illégalement par un particulier ont été découverts en captivité

ILLÉGALITÉ Les détenteurs de ces espèces dangereuses ou protégées risquent trois ans de prison et une amende de 150.000 euros

20 Minutes avec agence

— 

Un wallaby faisait partie des espèces détenues en captivité (photo d'illustration)
Un wallaby faisait partie des espèces détenues en captivité (photo d'illustration) — APESTEGUY/SIPA

Les inspecteurs de l’environnement de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et les gendarmes de l’Orne ont réalisé une découverte stupéfiante, le 19 novembre dernier. Alors qu’ils menaient une perquisition dans une propriété de Saint-Cyr-la-Rosière (Orne), ils sont tombés sur 13 animaux issus de 11 espèces différentes, dangereuses ou protégées, rapporte Actu Normandie.

Tout ce petit groupe était retenu en captivité sur les lieux. L’équipe, qui s’était initialement déplacée pour une perquisition concernant le wallaby et une tortue, ne se doutait pas de l’ampleur que pourrait prendre leur investigation, précise France Bleu Normandie. Elle va à présent enquêter pour déterminer s’il s’agit là d’un trafic.

Détenus sans aucune autorisation

L’ensemble de ces animaux étaient détenus illégalement au sein de ce qui constituait « une véritable ménagerie », relate Actu Normandie. Les agents ont découvert un macaque de barbarie, un python royal, un Tegu rouge, un serpent des blés, un python molure albinos, un mainate religieux, deux tortues pelomedusa et une rainette verte. À l’extérieur, dans un enclos, ils ont pu mettre la main sur une tortue sillonnée, deux tortues de Floride et un wallaby de Bennett.

Ils risquent donc jusqu’à trois ans de prison et 150.000 euros d’amende pour détention et capture d’une espèce protégée. En ce qui concerne les animaux, ils ont été pris en charge par des structures compétentes et autorisées.