Finistère : Trois corps sans vie dont deux enfants découverts à Landerneau

FAITS DIVERS Un homme, sa fille et son fils sont morts aux abords des locaux de l’association Don Bosco

Camille Allain

— 

Deux enfants de 11 ans ont été retrouvés morts le 4 décembre 2019 devant l'association Don Bosco, à Landerneau. Les enquêteurs soupçonnent leur père de les avoir tués, avant de se donner la mort.
Deux enfants de 11 ans ont été retrouvés morts le 4 décembre 2019 devant l'association Don Bosco, à Landerneau. Les enquêteurs soupçonnent leur père de les avoir tués, avant de se donner la mort. — Fred Tanneau / AFP

Les corps sans vie de trois personnes ont été découverts ce mercredi matin devant les locaux de l’association d’insertion Don Bosco, à Landerneau, à l’est de Brest, dans le Finistère. Le corps d’un homme a été retrouvé pendu sous une passerelle. Les corps de sa fille, âgée de 11 ans, et de son frère du même âge ont été découverts près d'une voiture.

D’après les informations de 20 Minutes recueillies auprès du parquet de Brest, le jeune garçon aurait été étranglé, sa sœur blessée mortellement par un coup de couteau porté à la gorge.

Les enfants auraient été tués à Brest

D’après les enquêteurs, les enfants n’auraient pas été tués à Landerneau mais plus vraisemblablement au domicile du père, à Brest, dans la nuit de mardi à mercredi. Les deux corps ont été retrouvés enveloppés dans une couverture, près d’une voiture. « On pense à une mise en scène », précise le parquet.

D’après nos informations, le père vivait très mal la séparation familiale. Un rendez-vous avait été pris devant un juge aux affaires familiales début octobre. Ce dernier avait demandé une expertise psychosociale du père. Les relations étaient également compliquées avec l’institut où sa fille était prise en charge.

La jeune fille, lourdement handicapée, était accueillie au sein d’un institut médico-éducatif (IME) de la région brestoise. Les corps ont été découverts ce mercredi matin par des personnes travaillant au sein de l’association Don Bosco, qui travaille dans la protection de l’enfance, l’insertion et le médico-social.

La mère des enfants est actuellement accompagnée par les services de gendarmerie et de la justice.