Lyon : Un homme interpellé pour avoir traîné un CRS accroché à sa portière en plein délit de fuite

VIOLENCES Un homme est présenté ce mercredi au parquet de Lyon, notamment pour délit de fuite et violences volontaires sur un policier, qui s’est fait prescrire deux jours d’ITT

J.Lau.

— 

Photo d'illustration d'un véhicule de CRS.
Photo d'illustration d'un véhicule de CRS. — FRED SCHEIBER

Un homme est présenté ce mercredi au parquet de Lyon en vue d’une ouverture d’information. Et ce pour une très longue liste de faits reprochés :  violences volontaires avec arme sur agent de la force publique, refus d’obtempérer, défaut de maîtrise, violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence, accident matériel de la circulation avec délit de fuite, défaut de permis de conduire et destructions et dégradations volontaires de biens par incendie

Lundi après-midi, un équipage de CRS a tenté de contrôler à Vénissieux un véhicule conduit par un individu seul à bord. Celui-ci aurait refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers, avant d’accélérer et de percuter volontairement un policier. Selon les informations de la police, ce dernier s’est alors retrouvé accroché à la portière avant gauche et a fait usage de son arme à une reprise dans l’habitacle.

Les empreintes du suspect identifiées sur les plaques du véhicule

Le conducteur aurait alors accéléré jusqu’à faire chuter le policier. La victime, qui présente des contusions et des dermabrasions, a été conduite à l’hôpital Édouard Herriot, à Lyon 3e, où elle s’est fait prescrire deux jours d’ITT. Le véhicule poursuivi a par la suite été retrouvé incendié à Lyon 8e.

Au cours de l’enquête, les policiers ont recueilli un témoignage permettant d’identifier le mis en cause, dont les empreintes étaient retrouvées sur des plaques d’immatriculation du véhicule abandonnées. Interpellé par les enquêteurs mardi matin, l’intéressé a reconnu le refus d’obtempérer et l’accident corporel avec délit de fuite, mais il a nié les violences sur agent et l'incendie de la voiture.