« Gilets jaunes » à Montpellier : Un manifestant écroué après l'incendie d'une voiture de la police municipale

MANIFESTATION Le véhicule avait été incendié le 7 septembre, dans une rue du centre-ville

N.B.

— 

Une voiture de la police municipale (illustration)
Une voiture de la police municipale (illustration) — GILE MICHEL/SIPA

Un homme, proche du mouvement des « gilets jaunes », a été interpellé le 21 novembre au petit matin, à son domicile, à Montpellier, dans l’Hérault.

Il est soupçonné d’avoir mis le feu à une voiture de la police municipale, le 7 septembre, en marge d’une manifestation, dans la rue Saint-Guilhem, indique à 20 Minutes Fabrice Bélargent, le procureur de la République de Montpellier. Le véhicule était parti en fumée, et les flammes s’étaient propagées à la façade d’une très ancienne boutique de la ville.

Comparution en janvier

Les faits avaient été filmés par les caméras de vidéosurveillance de la commune.

Au domicile du suspect, les enquêteurs ont retrouvé un masque, des lunettes et un casque qui paraissent correspondre à ceux que portait l’incendiaire au moment des faits, poursuit le représentant du parquet. Ce quadragénaire sera jugé en janvier. En attendant, l’homme a été placé en détention provisoire.