Grasse : De la fumée dans un stock de batteries en contact avec de l’eau, des pompiers du risque chimique sur place

APRES LES INONDATIONS Des soldats du feu « sont actuellement en train d’évaluer les risques » en « évoluant sous scaphandre », précise le Service départemental d’incendie et de secours

Fabien Binacchi

— 

L'entrepôt contient 3.000 batteries
L'entrepôt contient 3.000 batteries — Sdis 06

L’alerte a été déclenchée après un dégagement de fumée. Depuis la fin de la matinée, ce lundi, une trentaine de sapeurs-pompiers azuréens, dont une équipe spécialisée en risque chimique, interviennent pour contenir l’échauffement d’un stock de batteries au lithium dans un entrepôt de Pégomas, près de Grasse ( Alpes-Maritimes).

L’incident, lié à l’entrée en contact de vingt batteries avec de l’eau, est une « conséquence des intempéries du week-end » a confirmé la préfecture, selon qui « aucun impact sur la population n’a été observé ». « Les sapeurs-pompiers sont actuellement en train d’évaluer les risques avec des pompiers spécialisés en risque chimique évoluant sous scaphandre », précise le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis).

La sous-préfète s'est rendue sur place
La sous-préfète s'est rendue sur place - Sdis 06

Périmètre de sécurité et secteur déconseillé

« À la suite des fortes pluies survenues ce week-end à Pégomas, une réaction exothermique a été constatée dans des batteries stockées par l’entreprise Sud Import Express, qui a conduit à la mise en place d’un périmètre de sécurité », précisent les services de l’Etat. Une zone d’exclusion a été délimitée jusqu’aux entrepôts voisins et les pompiers demandent aux Azuréens d’éviter le secteur de la zone industrielle Fennerie.

L’entrepôt de cette société contenait ce lundi matin 3.000 batteries lithium en carton. L’incident concernait un stock de 400 unités. « Le danger a été écarté en isolant les batteries endommagées par étouffement dans des sacs recouverts du ciment grâce à la manutention minutieuse des pompiers équipés », a aussi indiqué le Sdis.