Sud-Ouest : Démantèlement d’un vaste réseau de recel de bijoux volés entre Montauban et la Belgique

TRAFIC La semaine dernière, dix personnes ont été interpellées dans le cadre du démantèlement d’un vaste réseau de recels de bijoux issus de cambriolages réalisés en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine

B.C.

— 

Illustration de bijoux en or
Illustration de bijoux en or — anomalnaya / Pixabay

Ils sont soupçonnés d’avoir écoulé 330.000 euros de bijoux volés dans le Sud-Ouest lors de 33 voyages effectués entre Montauban et la Belgique au cours des 18 derniers mois.

Mardi 19 novembre, la gendarmerie a interpellé dix personnes dans le cadre du démantèlement d’un vaste réseau de cambrioleurs originaires d’Albanie et de Tchétchénie.

En mai dernier, les enquêteurs de la brigade de recherches de Lescar, dans les Pyrénées-Atlantiques, en collaboration avec la section de recherches de Toulouse et l’office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) avaient interpellé une première équipe de cinq Albanais, soupçonnés d’avoir commis près de 80 cambriolages en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

Cinq personnes incarcérées

Tous étaient en lien avec un bijoutier montalbanais, originaire de Russie, qui jouait le rôle de collecteur de bijoux auprès de plusieurs membres de communautés slaves et de gens du voyage. Ce dernier était aussi en relation avec un homologue belge auprès de qui il écoulait le butin.

Lors des perquisitions réalisées mardi dernier, les 110 militaires mobilisés ont découvert un lingot d’argent d’une valeur de 7.500 euros, des pièces d’or, plus de 300 bijoux, 14.360 euros en liquide, ainsi qu’une Mini Cooper et 26.665 euros sur divers comptes bancaires. Sur les dix personnes interpellées, cinq d’entre elles ont été incarcérées par un magistrat de Pau.