VIDEO. Var : Les inondations font quatre morts, Christophe Castaner s'est rendu sur place

INTEMPERIES Les secours ont retrouvé quatre corps sans vie dans le Var, à Tanneron, au Muy et à Cabasse, suite aux inondations et aux fortes pluies dans le département

Mathilde Ceilles

— 

La commune de Roquebrune-sur-Argens a été particulièrement touchée par les inondations.
La commune de Roquebrune-sur-Argens a été particulièrement touchée par les inondations. — Valéry Hache / AFP
  • Le département du Var est touché par d’importantes inondations.
  • Quatre personnes ont été retrouvées sans vie.
  • Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s'est rendu sur place.

Le bilan s’alourdit. La préfecture du Var annonce ce dimanche la découverte de deux nouveaux corps, portant à quatre le nombre de victimes des inondations. Deux personnes, un couple originaire de Grasse, ont été retrouvées mortes à Tanneron dans le Var. Cette découverte fait suite à celle du corps sans vie d’un quinquagénaire « qui n’était pas recherché » selon les pompiers, retrouvé dans une voiture à Cabasse. Une autre victime a été retrouvée au Muy. Selon les pompiers interrogés par 20 Minutes, il s’agit du même homme porté disparu au Muy après avoir chaviré d’une embarcation des sapeurs-pompiers ce samedi dans la soirée.

« Des gens étaient piégés dans leur habitation, raconte un pompier du Var à 20 Minutes. Les pompiers sont allés les chercher dans une embarcation. Ils ont fait trois aller retour pour ramener ces personnes sur la terre ferme. Et au dernier voyage, l’embarcation, prise par une soudaine lame d’eau, a chaviré. Il y avait à bord quatre sapeurs-pompiers et trois personnes à qui on portait secours. Trois sapeurs-pompiers ont pu se rattraper. L’un a pu rattraper un des civils. Le second a réussi à regagner la terre ferme. Mais le quatrième pompier a perdu de vue le troisième civil, et le courant était tellement fort qu’il n’a pas pu le rattraper. » Ces pompiers étaient venus de Carpentras en renfort.

Un septuagénaire toujours recherché

Un septuagénaire était également porté disparu à Saint-Antonin-du-Var depuis ce samedi.

Les pompiers du Var enregistrent 956 interventions liées aux seules intempéries depuis le début de l’épisode. Depuis samedi dans la matinée, 524 personnes ont été secourues, dont 244 par hélicoptère, essentiellement dans la nuit de samedi à dimanche pour ces dernières. Selon la préfecture du Var, 1.068 personnes sont privées d’électricité, notamment dans les communes de Fréjus, Le Muy, Solliès-Ville et Saint-Tropez. De même, 1.800 clients Orange sont pour l’heure dans l’incapacité de téléphoner.

Certaines communes coupées du monde

Certaines communes se retrouvent coupées du monde, entourées par les eaux, à l’image de Roquebrune-sur-Argens, où « les conditions de circulation sont très compliquées », selon les pompiers. « La situation de notre commune reste critique en ce moment, affirme de son côté le maire RN de Fréjus, David Rachline, sur les réseaux sociaux. L’Argens demeure à un niveau exceptionnel et les précipitations devraient se poursuivre jusqu’en milieu de journée. La décrue s’amorce mais ne sera aboutie, au plus tôt, qu’en fin de journée. »

Malgré une accalmie, la météo reste capricieuse et complique la situation, à en croire les pompiers, puisque le département du Var fait l’objet d’une alerte orange vague submersion. « Le département est balayé par un fort vent d’est, explique les pompiers à 20 Minutes. Or, ce vent est un vent contraire qui fait que les fleuves en crue, notamment l’Argens, ne s’écoulent pas normalement. »

Christophe Castaner se rend sur place

Sur le Var, sur de larges étendues dans l’intérieur et sur l’Est du département les cumuls observés depuis vendredi midi sont de l’ordre de 200 à 280 mm, selon un communiqué de la préfecture envoyée tôt ce dimanche matin. Ces cumuls montent jusqu’à localement 340 millimètres, dans le Tanneron.

Face à cette situation, Christophe Castaner a décidé de faire le déplacement jusqu’au Muy pour rencontrer les victimes des inondations et des pompiers impliqués dans les opérations de secours.

« Le risque est derrière nous » a toutefois souligné Christophe Castaner, qui a annoncé la convocation « dans les meilleurs délais de la commission qui devra se prononcer sur l’état de catastrophe naturelle », une procédure permettant de faciliter les indemnisations. Après Le Muy, le ministre doit désormais se rendre dans les Alpes-Maritimes.