Angoulême : Une mère de famille condamnée pour avoir laissé son conjoint agresser sexuellement sa fille de 13 ans

PEDOPHILIE Les faits se sont produits devant elle pendant plusieurs mois sans qu’elle intervienne

C.C.

— 

Lille, le 27 janvier 2012. Illustration sur les avocats au tribunal de grande instance de Lille.
Lille, le 27 janvier 2012. Illustration sur les avocats au tribunal de grande instance de Lille. — M.LIBERT/20 MINUTES

Une femme a été condamnée à dix mois de prison dont six avec sursis pour « complicité d’agression sexuelle imposée à un mineur » par le tribunal d’Angoulême en Charente. Pendant plusieurs mois en 2017, elle a laissé son conjoint agresser sexuellement l’une de ses deux filles, rapporte Sud Ouest.

En 2015, cet homme avait déjà abusé des deux jeunes filles avant d’être condamné à dix-huit mois d’emprisonnement, dont douze avec sursis. Mais à sa sortie de prison, cette mère de famille avait tout de même décidé de reprendre la vie conjugale avec lui.

L’autorité parentale également retirée

Elle avait alors laissé la plus jeune se faire de nouveau agresser sexuellement par son conjoint. L’adolescente âgée de 13 ans au moment des faits avait déclaré que l’homme : « lui caressait les parties intimes devant sa mère sans que celle-ci intervienne ». Au-delà de la condamnation, l’autorité parentale a été retirée à cette mère de famille.