Marseille : Un mort, 5 blessés à la cité des Rosiers, dans un probable règlement de comptes

FAITS DIVERS Au total, 28 étuis de calibre 7.62 ont été retrouvés sur les lieux de la fusillade, devant un snack de la cité des Rosiers

20 Minutes avec AFP

— 

Une voiture de police en intervention (illustration).
Une voiture de police en intervention (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Un homme de 22 ans a été tué et cinq autres blessés dimanche soir dans une cité de Marseille, victimes d'un «probable règlement de comptes», a annoncé le procureur de la République à l'AFP.

Vers 21h45 dimanche soir, devant un snack de la cité des Rosiers, dans le 13e arrondissement de Marseille, le ou les assaillants ont tiré, avec une arme de type Kalachnikov, sur une Volkswagen Golf en stationnement où se trouvaient trois personnes, a détaillé le procureur, Xavier Tarabeux.

Au total, 28 étuis de calibre 7.62 ont été retrouvés sur place.

Une 11e victime depuis le début de l'année

A bord de la voiture, un passager qui se trouvait à l'arrière, âgé de 22 ans, est mort. «Il était connu pour ses antécédents judiciaires», a précisé le magistrat, selon lequel il s'agit d'un «probable règlement de comptes».

Il s'agit du 11e mort dans ce type de faits dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année, dont huit à Marseille. Un chiffre en net recul par rapport à l'ensemble de l'année dernière, où 23 morts étaient à déplorer.

Dimanche soir, deux véhicules au total ont été touchés par des balles, et outre le jeune homme décédé, cinq autres ont été blessés, dont plusieurs ont été hospitalisés, certains s'étant rendus à l'hôpital, d'autres ayant été pris en charge sur place par les marins-pompiers.

Huit blessés par balles déjà en septembre

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs spécialisés de la police judiciaire marseillaise, chargée de l'enquête, les auteurs présumés auraient été vus à bord d'une Renault Mégane. Un véhicule correspondant a ce signalement a d'ailleurs été retrouvé, brûlé, après les faits.

La cité des Rosiers avait déjà été le théâtre d'un déferlement de violence le 15 septembre, avec huit hommes, âgés de 22 à 40 ans, blessés par balles dans trois affaires distinctes.