Lyon : Ils refusent de payer un euro pour passer dans la rue et se font frapper à coups de barre de fer

AGRESSION Le suspect ne compte pas moins de... 124 antécédents judiciaires

Caroline Girardon

— 

Lyon, le 3 octobre 2018
La BST, brigade spécialisée terrain, patrouille désormais en renfort des effectifs de police déjà déployés dans les Quartiers de reconquête républicaine.
Lyon, le 3 octobre 2018 La BST, brigade spécialisée terrain, patrouille désormais en renfort des effectifs de police déjà déployés dans les Quartiers de reconquête républicaine. — Caroline Girardon

Le suspect avait décidé d’instaurer un « droit de passage ». Pour « s’amuser ». Un euro, demandé à chaque passant qui empruntait la rue Joseph Chalier dans le quartier de Mermoz à Lyon. Mais « le jeu » a tourné à la violente agression, rapporte ce mercredi la Sûreté du Rhône.

L’homme de 36 ans, arrêté lundi soir à 19h45, venait de frapper quatre hommes à coups de barre de fer. La situation a dégénéré quand l’un des promeneurs, ne parlant pas le français, n’a pas compris ce qu’on lui demandait. Le trentenaire s’est mis à « insister lourdement pour se faire payer », indique la police lyonnaise. Sauf que l’interlocuteur ne comprenait toujours pas ses propos. Il a demandé à trois de ses amis de lui traduire. En vain.

36 ans et 124 antécédents judiciaires

« Face à leur incompréhension, le mis en cause les a frappés violemment à l’aide d’une barre de fer », raconte-t-on à la Sûreté du Rhône. Les policiers de la BST sont intervenus rapidement pour l’arrêter mais en garde à vue, le suspect s’est montré « très virulent », faisant « l’apologie de tirs à la kalachnikov ».

Il doit être jugé le 3 avril pour « violences volontaires aggravées, violence et menaces sur dépositaires de l’autorité publique et apologie du terrorisme ». Ce ne sera pas la première fois que l’intéressé fréquentera les tribunaux. Pour l’anecdote, sachez qu’il compte… 124 antécédents judiciaires.