Attaque à la préfecture de police : Didier Lallement auditionné par la commission d’enquête de l’Assemblée

TERRORISME Le 3 octobre, Mickaël Harpon a tué quatre de ses collègues et grièvement blessé une cinquième. 

20 Minutes avec AFP

— 

Le préfet de police de Paris Didier Lallement.
Le préfet de police de Paris Didier Lallement. — Eric Feferberg / AFP

Près d’un mois après l’attaque de la préfecture de police de Paris, le préfet, Didier Lallement, sera auditionné ce mercredi après-midi par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale. Il sera notamment entendu sur les « dysfonctionnements » ayant conduit à l’attaque meurtrière à la préfecture de police début octobre.

Il s’agira de la première audition devant cette commission constituée officiellement la semaine dernière. « Il ne s’agit ni de faire un procès politique, ni d’empiéter sur le champ de l’enquête judiciaire en cours », a expliqué Eric Ciotti, député LR, président de cette commission dont le rapporteur est Florent Boudié (LREM).

Quatre morts et un blessé à la préfecture

Le 3 octobre, Mickaël Harpon, chargé de la maintenance informatique de la direction du renseignement de la préfecture de police, avait tué quatre de ses collègues, avant d’être abattu.

Converti à l’islam depuis une dizaine d’années, il fréquentait des membres de la mouvance salafiste. Aucun lien avec une organisation terroriste n’est toutefois apparu à ce stade de l’enquête.