Femme tuée à l’arme blanche à Bordeaux : Le mari passe aux aveux lors de sa garde à vue

FEMINICIDE Le parquet a ouvert une information judiciaire pour assassinat

C.C.
— 
Un agent de police. (illustration)
Un agent de police. (illustration) — Tristan Reynaud/SIPA

On s’oriente bien vers la piste d’un énième féminicide en France en 2019. Après la découverte d’une femme de 32 ans sans vie lundi soir dans le quartier du Grand Parc à Bordeaux, son mari est passé aux aveux ce jeudi lors de sa garde à vue, rapporte Sud Ouest.

Il a reconnu avoir tué la mère de ses quatre enfants à coups de couteau. « Le couple était marié mais séparé » depuis juillet 2017, a précisé le procureur adjoint de Bordeaux. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour assassinat et a requis son placement en détention provisoire.

Il était déjà poursuivi pour violences conjugales

L’homme de 41 ans, de nationalité algérienne, comme son ex-conjointe, doit être déféré devant le parquet ce jeudi soir. Il devait être jugé en janvier 2020 pour « violences par conjoint ayant entraîné une interruption totale de travail inférieure à huit jours » après une plainte de la victime. Cette dernière avait aussi engagé au mois de mai dernier une procédure de divorce.