Calais : Un incendie se déclare dans une usine classée Seveso seuil haut

FAITS DIVERS La préfecture du Pas-de-Calais affirme que le feu a été rapidement maîtrisé

Mikaël Libert

— 

L'usine Interor, à Calais, classée Seveso seuil haut.
L'usine Interor, à Calais, classée Seveso seuil haut. — Google maps

Mercredi après-midi, un départ d’incendie a été constaté à l’intérieur de l’usine Interor, située rue des Garennes à Calais, a-t-on appris auprès de la préfecture du Pas-de-Calais. Le site est classé Seveso seuil haut.

Selon les autorités, le feu a pris vers 16h30 dans un endroit de l’usine qui n’a pas été précisé. Pour une raison encore indéterminée, ce sont 50 litres de toluène qui se sont embrasés. Ce composant est un hydrocarbure aromatique utilisé habituellement en tant que solvant. Selon le ministère du Travail, les risques liés à l’exposition à ce produit, même brève, ne sont pas anodins : toux, fièvre, pneumopathie, dyspnée, euphorie, hallucinations, fatigue, vertiges, faiblesse musculaire, insomnies, confusion mentale, troubles de coordination, diminution de la fréquence cardiaque et arrêts respiratoires.

La préfecture assure que le risque de pollution est écarté

Les équipes de sécurité incendie présentes en permanence sur place sont parvenues à maîtriser les flammes avant l’arrivée des pompiers. Ces derniers ont pu constater que le sinistre ne pouvait pas de se propager et que le risque de pollution par fuite d’eau était écarté a assuré la préfecture.

Interor est un « fabricant spécialisé en chimie fine, en particulier dans le domaine des intermédiaires organiques avancés pour l’industrie pharmaceutique », peut-on lire sur le site Internet de l’entreprise. Elle est classée «  Seveso seuil haut » en raison de l’utilisation de certains produits, dont la liste n’a pas été communiquée.

Les autorités ont précisé que « quatre salariés ont été pris en charge et conduits au centre hospitalier par mesure de précaution », ajoutant que « la cause de l’incendie n’est pas connue à cette heure. »