Nantes : Un migrant du squat Jeanne-Bernard blessé à la tête d'un coup de couteau

RIXE L'homme a été transporté au CHU de Nantes, ce mercredi vers 1 heure du matin

J.U.

— 

Le squat Jeanne-Bernard de Saint-Herblain
Le squat Jeanne-Bernard de Saint-Herblain — L. Venance/ AFP

Il a été touché à l’arrière du crâne. Un migrant résidant dans le squat Jeanne-Bernard de Saint-Herblain près de Nantes a été victime d’une agression au couteau, dans la nuit de mardi à mercredi. Selon la police, qui rapporte les faits, l’homme s’est présenté vers 1 heure du matin au service de sécurité de l’ancien gymnase pour demander des soins.

Il a été transporté au CHU de Nantes pour une plaie d’environ 8 cm, mais ses jours ne sont pas en danger. La victime, « très alcoolisée » au moment des faits, aurait désigné son agresseur, un homme qui vit également dans le gymnase et qu’il connaîtrait « de vue ». Aucune plainte n’a pour le moment été déposée.

Quelque 500 migrants

Depuis l'opération policière survenue début octobre, au lendemain de la mort d’un migrant, quelque 500 personnes exilées occupent toujours la salle de sport désaffectée de Saint-Herblain. Des aménagements ont été réalisés et tous les résidents recensés avaient été dotés d’un badge afin qu’aucun autre occupant ne puisse y accéder. Des agents de sécurité privés avaient été embauchés. La justice a demandé son évacuation avant 2020.