Côtes-d’Armor : Un mineur interpellé après la profanation de 80 tombes

FAITS DIVERS Le cimetière de Binic a été le théâtre d’actes de vandalisme dans la nuit de jeudi à vendredi

J.G.

— 

Illustration de tombes au cimetière de l'Est à Rennes.
Illustration de tombes au cimetière de l'Est à Rennes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

L’enquête sur la profanation de 80 tombes dans le cimetière de Binic (Côtes-d’Armor) n’aura pas traîné. Selon Ouest-France, un adolescent de 16 ans habitant la commune a été interpellé lundi. En garde à vue, il aurait reconnu les faits, sans toutefois expliquer les raisons de son geste. Il comparaîtra devant un juge des enfants le 13 novembre, précise le quotidien.

A l’approche de la Toussaint, la profanation des tombes a suscité la consternation dans cette commune bretonne. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des croix renversées ont été peintes en rouge sur les sépultures. C’est un employé des pompes funèbres qui a découvert les actes de vandalisme vendredi matin.