Eure-et-Loir : Les gendarmes démantèlent une filière de recel de parfums de luxe

ENQUETE Les enquêteurs ont saisi de nombreux flacons de parfum ainsi que 85.000 euros

Thibaut Chevillard

— 

Les gendarmes ont saisi de nombreux flacons de diverses marques de parfum (Dior, Guerlain, Mancera, Chanel)
Les gendarmes ont saisi de nombreux flacons de diverses marques de parfum (Dior, Guerlain, Mancera, Chanel) — Gendarmerie nationale

Des flacons de parfum de grandes marques par dizaines, de produits cosmétiques… Valeur marchande : environ 605.000 euros. Le 14 octobre dernier, les gendarmes de la section de recherche d’ Orléans (Loiret) ont mis la main sur cette marchandise provenant de vols lors de perquisitions chez des suspects qu’ils surveillaient depuis plusieurs mois. Ils ont interpellé sept personnes dont quatre ont été mises en examen par un juge d’instruction et écrouées trois jours plus tard.

L’affaire remonte à la fin de l’année 2018. Les gendarmes d’Orléans repèrent un individu, domicilié en Eure-et-Loir, qu’ils suspectent de vendre illégalement, via les réseaux sociaux, des parfums et des produits cosmétiques de grandes marques de luxe à l’origine douteuse. Le 26 octobre 2018, le parquet de Chartres ouvre une information judiciaire pour association de malfaiteurs, vols en bande organisée et recel.

85.000 euros saisis

L’enquête a permis d’identifier une filière de recel et d’écoulement de produits issus de vols, mettant en cause plusieurs receleurs basés à Dreux, Orléans, les Pavillons-sous-Bois et la Courneuve (Seine-Saint-Denis), indique la gendarmerie dans un communiqué. Les enquêteurs ont également saisi plus de 20.000 euros en numéraire lors des perquisitions et 65.000 euros sur des comptes bancaires.