Béziers : Un homme soupçonné d’avoir escroqué des dizaines de personnes âgées depuis sa cellule

FAITS DIVERS L’homme, déjà incarcéré pour des faits présumés d’escroquerie, aurait récupéré les codes de personnes repérées sur leurs prénoms laissant penser qu’elles étaient âgées

Jérôme Diesnis

— 

Une cellule de la prison de Béziers.
Une cellule de la prison de Béziers. — Damourette / Sipa

Un homme est soupçonné d’avoir arnaqué près de 80 personnes âgées depuis sa cellule à Béziers, révèle Objectif Gard. Il se serait fait passer pour un policier enquêtant sur une affaire… d’escroquerie, afin d’obtenir les numéros de carte bancaire de ses victimes. Ces codes lui auraient permis de s’acheter de nombreux vêtements notamment, qu’il revendait ensuite aux autres détenus.

L’escroc présumé ciblait des personnes âgées sur les pages blanches : il les choisissait selon leurs prénoms, ciblant ceux n’étant plus usités aujourd’hui. Il les aurait contactées à l’aide d’un téléphone introduit illégalement dans l’enceinte de la prison. Il serait déjà incarcéré pour une affaire similaire d’escroquerie, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le Tribunal de Grande Instance de Béziers.

Déjà, en 2017

Originaire d'Alès, dans le Gard, l’homme soupçonné faisait partie d’un réseau qui avait déjà opéré de la même façon en 2017. A l’époque, l’arnaque avait touché 150 personnes partout en France.