Paris : La montre volée estimée à 800.000 euros était... une fausse !

ENQUETE La victime avait indiqué qu’un malfaiteur lui avait arraché sa montre alors qu’il fumait une cigarette

Thibaut Chevillard

— 

L'enquête a été confiée à la BRB (illustration)
L'enquête a été confiée à la BRB (illustration) — DENIS CHARLET / AFP

Selon la victime, sa montre coûtait le prix d’une 80 m2 dans le cossu 16e arrondissement de Paris. Une Tourbillon Diamond Twister de la marque suisse Richard Mille, vendue près de 800.000 euros. Mais l’enquête menée par la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire a permis de déterminer que la montre de luxe déclarée volée le 7 octobre était en réalité « une fausse », indique à 20 Minutes une source policière, confirmant une information du journal Le Point.

Cet homme d’affaires franco-japonais, âgé de 30 ans, avait déclaré aux policiers s’être fait dérober cet objet alors qu’il fumait devant l’hôtel Napoléon, un palace cinq étoiles dans lequel il séjournait. Selon son récit, un homme lui a demandé une cigarette puis lui a arraché la montre qu’il portait au poignet avant de prendre la fuite. S’agissait-il d’un complice ? Ou le malfaiteur a-t-il vraiment cru s’emparer d’un luxueux modèle de montre ? L’enquête se poursuit pour faire toute la lumière sur cette affaire.