Nantes: Trois personnes interpellées après des dégradations sur le consulat de Turquie

FAITS DIVERS Plusieurs incidents ont été signalés les deux dernières nuits

20 Minutes avec AFP

— 

Le consulat de Turquie à Nantes
Le consulat de Turquie à Nantes — Google street view/ capture d'écran

Trois personnes suspectées d’avoir commis des dégradations sur le consulat de Turquie à Nantes ont été interpellées dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris de sources policières. La police est intervenue mercredi vers 2h du matin après le déclenchement d’une alarme du consulat, sur l'île de Nantes. Sur place, ils ont interpellé deux hommes qui ont refusé de donner leur identité et une femme de 23 ans.

De la peinture verte avait été aspergée sur les murs du bâtiment et de l’essence répandue de long des grilles. Les suspects étaient maculés de peinture verte et l’un d’entre eux essayait d’allumer l’essence, selon la police. Ils ont été interpellés dans la foulée et placés en garde à vue. Selon les informations de 20 Minutes, ils sont inconnus des services de police et de renseignements. Les deux hommes sont originaires de Turquie.

Une explosion et plusieurs tags

La nuit précédente, les pompiers étaient intervenus vers 1h50 après l’appel d’un témoin signalant un début d’incendie au même endroit, selon la même source. Le témoin avait indiqué avoir entendu une explosion puis vu des flammes sur le balcon du consulat. Plusieurs tags avaient été apposés tels que « soutien aux kurdes » « dictateur fasciste » ou «Erdogan assassin » avec le A entouré. Un objet incendiaire avait été retrouvé sur le balcon.

Le vice-consul de Turquie à Nantes avait déposé plainte mardi auprès de la police nantaise.