Arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès: Des tests ADN doivent encore confirmer son identité

LIVE Revivez une folle soirée lors de laquelle Xavier Dupont de Ligonnès aurait été arrêté à Glasgow après huit ans de cavale

J.-L.D.

— 

Une perquisition actuellement Boulevard Adolphe Langlois à Limay
Une perquisition actuellement Boulevard Adolphe Langlois à Limay — Vanessa Rodrigues / 20 Minutes

L’ESSENTIEL

  • Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté ce vendredi soir à l’aéroport de Glasgow.
  • Il est le principal suspect de « la tuerie de Nantes », où toute sa famille a été retrouvée ensevelis sous la terrasse dans le jardin.
  • Des enquêteurs français se rendent à Glasgow et des tests ADN vont avoir lieu pour confirmer son identité

A LIRE AUSSI

3h00: Ce live est terminé

Bonne fin de nuit à tous, et rendez-vous dans quelques heures pour suivre la suite de cette incroyable affaire. Prudence toutefois, comme le rappelle le procureur de Nantes, l'identité ne sera confirmé qu'après des tests ADN, et cela prend en général au moins 48 heures.

2h50: La police de Glasgow n'a pas de nouvelles informations à communiquer

«Les vérifications se poursuivent pour déterminer l'identité de l'individu arrêté», répond un porte-parole de la police écossaise.

2h15: Résumé de l'affaire en vidéo

 

0h40: La perquisition est terminée à Limay

 

0h30 : Le procureur appelle à la « prudence » en l’attente de la confirmation de l’identité

Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a appelé vendredi soir à la « prudence ». « Demain (samedi) il y a des équipes d’enquêteurs du service national de recherche des fugitifs et de la police judiciaire de Nantes qui vont se rendre en Ecosse », a précisé le procureur à l’AFP. « Ils vont donc faire des vérifications en Ecosse auprès de la personne qui a été arrêtée à l’aéroport de Glasgow pour s’assurer que c’est bien M. Dupont de Ligonnès », a-t-il ajouté. « Donc il convient en l’attente de ces vérifications d’être prudents », a prévenu M. Sennès. « Il y a une suspicion sur les empreintes mais c’est en cours de vérification, en cours de confirmation, et c’est pour ça que les enquêteurs partent demain en Ecosse », a ajouté le procureur.

00 h 05 : Notre nouveau papier sur l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès

 

 

23 h 50 : Notre journaliste sur place à Limay, boulevard Adolphe Langlois


 

23 h 30 : Un nouveau mariage en Ecosse ?

Selon les informations de Ouest-France, Xavier Dupont de Ligonnes se serait remarié en Écosse

23 h 25 : La police écossaise s’exprime

« Un homme a été arrêté à l’aéroport de Glasgow et demeure en garde à vue à la suite d’un mandat d’arrêt européen émis par les autorités françaises. L’enquête se poursuit pour confirmer son identité. »

23 h 15 : Notre papier récap sur la suite possible de l'affaire

 

23 h 10 : Une fausse identité sous le pseudonyme de G. Joao

Selon Franceinfo, G. Joao était domicilé à Limay, où a lieu une perquisition. 

23 h 00 : Une perquisition à Limay

Selon l’AFP, une perquisition aurait lieu à Limay, dans les Yvelines

22 h 50 : Xavier Dupont de Ligonnès ne parlerait pas

Selon Le Parisien, Xavier Dupont de Ligonnès a choisi de garder le silence après son arrestation

22 h 45 : Retrouvez notre papier sur la piste religieuse, une des pistes les plus privilégiées de l’affaire

 

22 h 40 : Des perquisitions en Ile-de-France

Selon les informations du Parisien, des perquisitions vont avoir lieu en Ile-de-France, où Xavier Dupont de Ligonnès pourrait avoir des planques.

 

22 h 30 : La police va émettre une notice rouge

​La notice rouge « consiste à demander aux services chargés de l’application de la loi du monde entier de localiser et de procéder à l’arrestation provisoire d’une personne dans l’attente de son extradition, de sa remise ou de toute autre procédure judiciaire. »
 

22 h 20 : Une extradition retardée pour cause de Brexit ?
 

Selon Le Parisien, l’extradition du suspect pourrait être retardée en raison du… Brexit, qui complique forcément ce genre de manœuvre.

 

22 h 15 : Un passeport volé en 2014

Selon les informations du Parisien, Xavier Dupont de Ligonnès voyageait avec un passeport volé en 2014

22 h 07 : Selon une source proche du dossier, « Xavier Dupont de Ligonnès est absolument méconnaissable »

 

« Il faut le voir pour le croire, il est absolument méconnaissable, énonce un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, cité par Ouest France. S’il n’y avait pas les empreintes, on ne penserait pas que c’est lui »

22 h 02 : L'ADN en cours d'analyse

L'ADN est en cours d'analyse, selon les informations de France 2, mais les premiers marqueurs sont déjà positifs.

22 h 00 : Des opérations de chirurgie esthétique

Selon les informations de Franceinfo, son visage avait subi des opérations de chirurgie esthétique afin de modifier son apparence.

21 h 55 : Le principal suspect de « la tuerie de Nantes »

 

Le 21 avril 2011, les corps d’Agnès, 48 ans, et de ses enfants Arthur, 21 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans, et Benoît, 13 ans, avaient été retrouvés démembrés et enterrés dans le jardin de la maison familiale. L’absence de corps du père, Xavier Dupont de Ligonnès, l’avait tout de suite placé comme suspect principal de cette tuerie.

21 h 50 : Il a failli être interpellé à Roissy

Selon une source proche de l’enquête, l’information a été donnée par la police judiciaire française à Glasgow après dénonciation anonyme dans l’urgence. Il était trop tard pour l’interpeller à Roissy. Des enquêteurs français partent ce week-end.

 

21 h 45 : Selon Franceinfo, c'est un de ses proches qui l'aurait dénoncé

21 h 40 : Les empreintes digitales envoyées en France

Selon Le Parisien, les empreintes digitales du suspect, recueillies par la police écossaise, vont être envoyées en France à la Direction centrale de la Police judiciaire.

21 h 35 : La police judiciaire se rend sur place

 

Selon des sources policières contactées par 20 Minutes, la police judiciaire se rend sur place. Xavier Dupont de Ligonnès voyageait sous une fausse identité

Bonsoir à tous ! Xavier Dupont de Ligonnès a été retrouvé à l’aéroport de Glasgow. Ces empreintes digitales l’auraient trahi