VIDEO. Xavier Dupont de Ligonnès aurait été arrêté en Ecosse après une cavale de huit ans

TUERIE DE NANTES Celui qui est soupçonné d'être celui qui aurait assassiné toute sa famille en 2011 à Nantes était en provenance de Roissy

J.-L. D. avec T.C.

— 

Photo fournie le 23 avril 2011 de Xavier Dupont de Ligonnès
Photo fournie le 23 avril 2011 de Xavier Dupont de Ligonnès — - AFP

RECTIFICATIF : cet article a été modifié après que des informations du Procureur de Nantes ont mis en doute l'identité de l'homme arrêté.  Ce dernier n'était en effet pas Xavier Dupont De Ligonnès

Nous avons également publié ultérieurement cet article donnant plus de détails sur l'erreur d'identité

Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : Comment en est-on arrivé à croire à une fausse piste ?

Fin de cavale pourXavier Dupont de Ligonnès ? Selon les informations du Parisien, dont 20 Minutes a eu confirmation, un homme a été arrêté ce vendredi à l’aéroport de Glasgow (Ecosse), alors qu’il débarquait d’un vol en provenance de Roissy. Il a été contrôlé et ses empreintes correspondaient à celles de Xavier Dupont de Ligonnès, ont confirmé deux sources françaises proches de l’enquête à l’AFP.

Il est le principal suspect de la tuerie de Nantes, recherché activement depuis avril 2011 alors qu’il est soupçonné d’avoir assassiné toute sa famille. Les corps de cette dernière avaient été retrouvés dans le jardin familial.

Le procureur appelle à la prudence

Ce sont des échanges d’informations entre les policiers français et écossais, sur la base d’une « dénonciation anonyme », qui ont permis l’arrestation de celui qui serait le fugitif, âgé de 58 ans, selon une source proche de l’enquête. Les enquêteurs français, alertés trop tard pour intervenir à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, ont prévenu la police écossaise que Xavier Dupont de Ligonnès se trouvait possiblement dans l’avion et lui ont « transmis des moyens d’identification », a expliqué une autre source proche de l’enquête.

Une perquisition, qui s’est terminée vers 0h30, a eu lieu dans une maison de Limay, dans les Yvelines. Cette adresse est celle qui figure sur le passeport de l'homme arrêté, selon une source proche du dossier. Des policiers en combinaison blanche étaient visibles, passant dans le jardin de la maison située dans une rue résidentielle bouclée de part en part.

Selon une source proche, l’homme arrêté gardait le silence vendredi soir. Les policiers français de la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF) et de la PJ de Nantes étaient en route pour l’Ecosse, selon une autre source. Le procureur de Nantes, Pierre Sénès, a lui évoqué auprès de l’AFP un déplacement samedi. Il a appelé à la prudence, en attendant la confirmation par des tests ADN.


20 secondes de contexte

Vendredi 11 octobre dans la soirée, la police écossaise a annoncé avoir arrêté Xavier Dupont de Ligonnès à l’aéroport de Glasgow (Ecosse). 20 Minutes s’est fait confirmer cette information auprès de sources policières françaises. Samedi, à 13 heures, des tests ADN pratiqués par des experts de la justice française sur l’homme arrêté à Glasgow ont démontré qu’il ne s’agissait pas de Xavier Dupont de Ligonnès, en cavale depuis huit ans.

Depuis vendredi soir et l’annonce de cette arrestation, 20 Minutes est resté prudent et a vérifié chacune des nouvelles informations publiées.