Haute-Garonne : Il risque gros après avoir ébloui un hélicoptère de la gendarmerie

FAITS DIVERS Un quinquagénaire est convoqué devant la justice après avoir ébloui avec une lampe torche l’hélicoptère de la gendarmerie, près de Toulouse

B.C.

— 

Un homme a été interpellé après avoir visé l'hélicoptère de la gendarmerie.
Un homme a été interpellé après avoir visé l'hélicoptère de la gendarmerie. — Engin Akyurt / Pixabay

Mercredi soir, les pilotes de la gendarmerie sont appelés pour ratisser les environs de Frouzins, à l’Ouest de Toulouse, et tenter de retrouver la trace d’une retraitée disparue. Alors qu’ils survolaient la zone où elle avait disparu, leur hélicoptère a été la cible d’une lampe torche.

Les trois gendarmes qui se trouvaient dans le cockpit ont été éblouis par la lumière durant plusieurs minutes, rapporte La Dépêche du Midi. Une fois la retraitée retrouvée saine et sauve, les gendarmes de Cugnaux se sont rendus à Seysses, chez l’homme qui avait pointé sa lampe torche sur l’hélicoptère.

La maison de ce quinquagénaire ressemblait à Fort Knox, avec caméras de vidéosurveillance et autres technologies anti-intrusion.

Convoqué devant la justice

Convoqué à la gendarmerie, il devra expliquer son geste devant la justice ces prochains jours. Il encourt une peine de prison et une amende, notamment pour mise en danger de la vie d’autrui. En janvier dernier, à Toulouse, un homme avait écopé de 30 mois d’emprisonnement, dont 18 avec sursis, pour avoir visé un hélicoptère de la gendarmerie lors de l’acte 10 des « gilets jaunes ».