Seine-Saint-Denis : Un homme mis en examen après le meurtre d’une interne en médecine

ENQUETE Un trentenaire a été mis en examen pour homicide volontaire par personne étant partenaire de la victime et placé en détention jeudi

20 Minutes avec AFP

— 

Seine-Saint-Denis : Un homme mis en examen après le meurtre d’une interne en médecine  (Illustration)
Seine-Saint-Denis : Un homme mis en examen après le meurtre d’une interne en médecine (Illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

Mi-septembre, une jeune femme a été retrouvée morte poignardée, dans son logement de Seine-Saint-Denis dont la porte était entrouverte. Ce jeudi, un homme de 32 ans a été mis en examen pour homicide volontaire par personne étant partenaire de la victime et placé en détention, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny.

L’auteur présumé, en situation irrégulière, est né au Soudan et a été interpellé mardi à Paris, selon une source proche de l’enquête.

Des traces de sang dans la chambre

Le corps de la victime, interne en médecine à Saint-Ouen, présentait « des plaies, infligées à l’arme blanche ». Des traces de sang ont été découvertes dans sa chambre, selon une source proche de l’enquête.

Le suspect a été mis en examen du chef « d’homicide volontaire par personne étant ou ayant été conjoint, concubin ou partenaire lié à la victime par un pacte civil de solidarité », a précisé le parquet de Bobigny.

En 2018, 121 femmes ont été tuées lors de violences conjugales, selon le décompte officiel du ministère de l’Intérieur.