Castres : Une mère et son fils écroués pour avoir séquestré une ado pendant un mois

VIOLENCES La police est intervenue dans un camp de gens du voyage à Castres, dans le Tarn, où une jeune fille de 14 ans était séquestrée

N.S.

— 

Plus de 120 policiers, dont des membres du Raid, sont intervenus mardi dans un camp de gens du voyage de Castres. Illustration.
Plus de 120 policiers, dont des membres du Raid, sont intervenus mardi dans un camp de gens du voyage de Castres. Illustration. — B.Colin / 20 Minutes

Le 17 septembre, une quinquagénaire et son fils trentenaire avaient été interpellés dans le camp de gens du voyage de la Vivarié, à Castres. Ils étaient soupçonnés d’avoir séquestré pendant plus d’un an une femme de 48 ans. Mercredi, deux personnes du même camp du Tarn, une femme de 52 ans et son fils de 16 ans, étaient toujours en garde à vue dans une affaire assez similaire, rapporte La Dépêche du Midi.

Pendant plus d’un mois, une adolescente de 14 ans a été retenue une caravane. Après avoir fait une fugue d’un foyer, elle aurait été asservie par une famille, qui l’aurait aussi violentée.

Une intervention de 120 policiers

La jeune fille a été libérée par la police, qui est ensuite revenue en force mardi avec plus de 120 hommes, dont des membres du Raid, pour interpeller cinq personnes. Trois ont été remises en liberté mercredi. Les enquêteurs pensent que d’autres adolescentes fragiles auraient pu connaître le même sort.

La mère et son fils, qui nient les faits selon leur avocat, sont mis en examen pour « séquestration de mineur, violences habituelles sur mineur, soustraction d’enfant et vol ».